samedi 1 juillet 2017

On écrit car la conscience nous y oblige dans l'intention de recycler les douleurs de les transformer en poèmes pour gagner la liberté http://ift.tt/2uwwVzK


via Buffer