mercredi 8 février 2017

Repose-toi sur moi Serge Joncour – Flammarion septembre 2016

Résumé de l’éditeur
 
Aurore est styliste et mère de famille. Ludovic est un ancien agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Ils partagent la cour de leur immeuble parisien et se rencontrent car des corbeaux s’y sont installés. Leurs divergences pour régler ce problème les mènent à l’affrontement mais ils finissent par apprendre à se connaître. ©Electre 2016

 

Mon avis
 
J’aime l’écriture de Serge Joncour, j’attendais son nouveau roman avec impatience. Ludovic c’est presque Franck de « L’amour sans le faire », l’homme sensible, franc, attaché aux valeurs du monde paysan, avec ce soupçon de fragilité et de vulnérabilité qui le rend si attachant et attirant. La bienveillance naturelle de Ludovic trouve rapidement écho auprès d’Aurore, jeune femme fragile, intelligente et un peu perdue.
Si j’ai complètement adhéré à l’histoire d’amour cachée et à l’analyse très fine des comportements réciproques, j’ai un peu moins apprécié l’intrigue qui m’a parfois semblé rocambolesque. Mais peu m’importe, c’est pour son écriture sensible que j’aime cet auteur, le reste c’est le papier cadeau !
Merci à Babelio et aux éditions Flammarion pour leur confiance.
 
Quelques extraits 
« Peut-être que ça existait ça, un homme qui donne du courage, un inconnu qui vous soutient quand les vôtres ne pensent même plus à le faire et que soi-même on ne veut pas leur demander. »
« Quand d’un coup on s’embrasse, c’est que vraiment on n’en peut plus de cette distance, même collés l’un à l’autre on a la sensation d’être encore trop loin, pas assez en osmose, de là vient l’envie de se fondre, de ne plus laisser d’espace. »
« – Le corbeau, vous savez comment on le prépare ici ? reprit le patron.
– Ne me dites pas que vous le cuisinez ?
– Si, on le met au four avec un caillou, et quand le caillou est cuit c’est que le corbeau est prêt… »



from WordPress http://ift.tt/2ls9NPp
via IFTTT