vendredi 26 août 2016

[…] les chemins mènent toujours quelque part. L’essentiel n’est donc pas dans la…

[…] les chemins mènent toujours quelque part. L’essentiel n’est donc pas dans la direction qu’il suit, mais dans le fait que la direction existe. 

(Dans mon souterrain, p.61, in Les oeuvres littéraires de Dostoïevsky, vol. V, Éd. Rencontre)

from Tumblr http://ift.tt/2bnuusV
via IFTTT




from WordPress http://ift.tt/2bpmCbE
via IFTTT